Découvrez BiTWiiN
Faites confiance à l’expérience! Déjà plus de 1500 prestations effectuées ! Qu’attendez-vous ?
Questions, renseignements ?
Contactez-nous ici !

Premier site en France de service à domicile et de recutement pour séniors actifs:

bricolage, jardinage, baby-sitting, informatique, administration ...

• Comprendre, préparer et travailler à la retraite •

La retraite des cultes.

Catégorie - Lien permanent

Toute la communauté religieuse passant par les ministres des cultes, religieux, religieuses, membres des congrégations, collectivités religieuses bénéficient de la Caisse Assurance Vieillesse Invalidité Maladie des Cultes.

- Prise en compte des périodes assimilées (période service militaire, trimestres non cotisés avant 1979).
- Rachat de cotisations.
- Pension minimale (minimum contributif).
- Retraite imposable et soumise à cotisation.
- Cumul emploi retraite possible.

La retraite des cultes (CAVIMAC) (IRCEC).
Cotisations Le régime forfaitaire est sur la base du SMIC.
Part salariale :
- 6,65% sur le salaire limité du plafond de la sécurité sociale.
- 0,1% sur la totalité du salaire.
Part patronale :
- 8,3% sur le salaire limité du plafond de la sécurité sociale.
- 1,6% sur la totalité du salaire.
Départ à la retraite – Départ à 60 ans,
- Anticipation possible à partir de 56 ans sous conditions (âge et durée d’assurance)
- Possibilité de départ en retraite après âge légal.
Conditions requises - Il faut avoir cotisé durant au moins 8 trimestres pour les retraites cotisées avant 1998 et 1 trimestre pour celles cotisées après 1997 pour avoir un droit de retraite.
- Il faut avoir cotisé 160 trimestres pour avoir une retraite à taux plein.
Cas particuliers
Vos démarches Les assurés sont invités à faire une reconstitution de carrière à partir de 55 ans. Le relevé de carrière se fait à tout âge. Il est conseillé de faire la demande de retraite 3 mois avant la date de départ.
Calculs - pour les périodes postérieures au 1/1/1998: comme pour le Régime général, sur la base du salaire annuel moyen (SAM), - avant le 1/1/1998: calcul sur la base d’un montant forfaitaire (montant maximum avant 1979 et minimum contributif entre 1979 et 1997)